Skip to content Skip to navigation Skip to search

Archéologie

  • Bâtiment
  • Archéologie

En 1813, après 19 ans passés à négocier ses fourrures avec la Compagnie du Nord-Ouest, John Macdonell se retira dans le canton de Hawkesbury avec sa femme, Magdeleine Poitras, une métisse née dans la partie manitobaine de la rivière Qu'Appelle, et leurs enfants.

La maison Macdonell, connue sous le nom de Villa du peuplier ou de Scotus et qui était une adaptation harmonieuse du style architectural palladien, regroupait ses activités de mouture, d'entreposage et de transit.

Exploitant les compétences qu'il avait acquises dans le commerce des fourrures, Macdonell ouvrit un grand magasin à Pointe Fortune, se fit transitaire des marchandises qui circulaient de Montréal à Hull et parraina la construction de l'Ottawa, le premier bateau à vapeur navigant sur la rivière des Outaouais. Il apporta une contribution notoire à la justice et à l'administration de la région; juge du district d'Ottawa en 1816, il devint plus tard member de la Chambre d'assemblée du Haut-Canada. Il mourut à Pointe Fortune en 1850.

En 1882, la famille Williamson fit l'acquisition de la demeure. Elle resta dans la famille Williamson jusqu'au début des années 1960. La Fiducie du patrimoine ontarien en fit l'acquisition en 1978 pour la sauver de la démolition. Elle entreprit d'importantes recherches architecturales et des fouilles archéologiques.
 

Voyez ce que nous avons découvert ...

L'enseignement à l'ancienne

L'enseignement à l'ancienne

Visitez l'école Enoch Turner pour comprendre comment fonctionnait l'enseignement en 1848 dans une école d'une seule classe située au centre-ville de Toronto
Le twitter initial ...

Le twitter initial ...

Découvrez nos propriétés du patrimoine naturel. (Photo : Garth Baker)
Questions de patrimoine
Questions de patrimoine
Consultez en ligne la revue phare de la Fiducie!