Skip to content Skip to navigation Skip to search

Le musée

Brochure du Site historique de la Case de l'oncle Tom

Demandez une brochure ...

Le site historique de la Case de l’oncle Tom est situé sur une partie de la propriété d’origine qui a été achetée en 1841 par Josiah Henson et ses sympathisants afin d’y établir un refuge pour les nombreux esclaves fugitifs venus des États-Unis. Le site comprend un centre d’interprétation, trois bâtiments historiques, deux cimetières et de nombreux artefacts qui ont été préservés pour constituer un monument dédié aux premiers pionniers.

Le centre d’interprétation Josiah Henson abrite une collection d’artefacts et de livres rares datant du XIXe siècle et traitant de l’ère abolitionniste, ainsi que des documents sur la vie du révérend Josiah Henson. Le théâtre North Star propose un aperçu de sa vie aux visiteurs dès leur arrivée sur place, par le biais d’une présentation audio-visuelle. La galerie vers la liberté du chemin de fer clandestin retrace les épreuves et les triomphes de ces esclaves en quête de liberté sur le sol canadien. Parmi les nombreux artefacts exposés dans cette salle figurent des articles de vaisselle qui ont été présentés à Josiah Henson lors d’un de ses voyages en Europe, ainsi qu’une photographie signée de la reine Victoria, qu’il rencontre en 1877 au château de Windsor. On peut également y voir la première édition et plusieurs traductions du célèbre roman d’Harriet Beecher Stowe, La case de l’oncle Tom, qu’elle a écrit pour dénoncer l’esclavage.

La visite se poursuit autour de la propriété extérieure et propose un aperçu de la dernière résidence de Josiah Henson, une structure modeste de deux étages dont les murs sont bardés de planches à clin. La maison est restaurée telle qu’à l’origine en 1993-1994 et contient des meubles datant de la fin du XIXe siècle. Les visiteurs peuvent en admirer le rez-de-chaussée.

La maison Harris est également une structure à deux étages – considérée comme l’un des bâtiments les plus anciens qui subsistent dans la région de Dresden – où les pionniers pouvaient vivre en toute liberté.

L’église des pionniers date de 1850 et abrite l’orgue de l’église d’origine où Henson prononçait ses sermons.

Le cimetière jouxtant la propriété est le cimetière privé de la famille Henson. La tombe de Josiah Henson est ornée d’une haute pierre coiffée d’une couronne représentant celle de la reine Victoria. En 1999, le gouvernement du Canada érige une plaque à côté de sa tombe, qui désigne Josiah Henson comme un personnage historique national. Sa renommée vaut au Canada d’être mondialement reconnu comme un havre pour les esclaves réfugiés.

Juste de l’autre côté de la route, en face du cimetière familial Henson, se trouve le site d’inhumation du British American Institute, où de nombreuses pierres tombales de l’établissement Dawn ont été préservées.

De l'esclavage à la liberté
De l'esclavage à la liberté
Au cours du XIXe siècle, des milliers d’esclaves afro-américains et de nombreux Afro-Américains libres fuient les États-Unis et trouvent le chemin de la liberté au Canada. L’Ontario est une de leurs principales destinations.
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Facebook
Rendez-vous sur la page Facebook consacrée au patrimoine des Noirs de l’Ontario et participez à la discussion ...