Menu

Communauté noire de la rivière aux Puces

Lorsque les premiers Noirs arrivèrent dans la région de la rivière aux Puces, dans les années 1830, la communauté devait en grande partie son existence à la Refugee Home Society. Cet organisme abolitionniste, dirigé par Henry et Mary Bibb, accordait un soutien aux esclaves qui venaient se réfugier dans cette région et qui arrivaient des États-Unis en empruntant le chemin de fer clandestin. Il leur offrait la possibilité de devenir propriétaires terriens et de subvenir à leurs besoins. À partir de 1852, des familles achetèrent à la Society des fermes de 25 acres dans les cantons de Sandwich et de Maidstone. La Society réservait aussi une partie des terres pour y construire des écoles et des églises. En 1872, la Refugee Home Society céda un demi-acre aux fiduciaires de l'Église épiscopale méthodiste britannique. Une église épiscopale méthodiste britannique et un cimetière furent construits sur le site et servirent la communauté noire de la rivière aux Puces jusqu'à la fin des années 1920. Une église épiscopale méthodiste africaine était également située à l'est. Les descendants des fondateurs de cette communauté agricole prospère, épris de liberté, s'établirent avec succès dans toute l'Amérique du Nord.

Lieu

Sur le site du cimetière de l'ÉMB, situé le long de la route 42 dans la ville de Lakeshore, à 1,6 km à l'est du chemin Puce (ouest de la concession 4)

Région : Sud-ouest de l'Ontario

Comté/District : Comté d’Essex

Municipalité : Ville de Lakeshore

Thèmes