Menu

L'école Enoch Turner de Toronto est un site majeur du patrimoine provincial et reste la plus vieille école existant dans la ville. De nos jours, ce lieu historique est un musée public et le lieu de conférences et d'événements spéciaux.

L'école initiale comportant une seule salle fut fondée en 1848 par Enoch Turner (1792-1866), riche brasseur et philanthrope, pour donner une éducation aux enfants des quartiers pauvres des alentours de sa brasserie. Comme de nombreuses familles immigrantes du comté de Cork, en Irlande, s'établirent là, le quartier devint plus connu sous le nom de Corktown, un surnom qu'il porte toujours.

M. Turner offrit les fonds nécessaires à la construction de l'école, et l'église Little Trinity adjacente fit don du terrain. En 1849, l'école ouvrit ses portes et accueillit 240 élèves, et M. Turner paya ses frais de fonctionnement pendant trois ans. Ainsi naquit la première école gratuite de Toronto.

La conception de l'école de brique d'un étage, de style néogothique, est attribuée à l'architecte Henry Bowyer Lane (1817-1878). En 1869, son flanc ouest fut agrandi, avec une extension conçue par le célèbre cabinet d'architectes torontois, Gundry and Langley. Il s'agit d'un ouvrage particulièrement précoce de Henry Langley, qui ouvrit sa propre étude la même année, suite au décès de Thomas Gundry. Par la suite, M. Langley devint l'un des architectes les plus influents du 19e siècle en Ontario, à l'origine de certains bâtiments parmi les plus remarquables de Toronto, comme l'église unie Metropolitan (56, rue Queen Est), McMaster Hall (273, rue Bloor Ouest) et la Bank of British North America (49, rue Yonge).

Enoch Turner fonda son école gratuite suite à la ratification de la Common Schools Act en 1847. Dès lors que cette loi fut votée, les municipalités bénéficièrent du pouvoir de récolter des fonds, grâce à des impôts, pour financer une éducation publique. Cependant, les fonctionnaires de la ville étaient réticents à l'introduction de tels impôts et, par conséquent, toutes les écoles ayant bénéficié du soutien public furent fermées pendant un an. M. Turner décida donc de fonder l'école, qui fut un catalyseur essentiel pour le développement d'un système éducatif gratuit, financé par la province.

En 1850, des conseillers scolaires furent élus par le public afin de superviser le financement de l'éducation. L'éducation publique gratuite vit officiellement le jour en 1851, et la gestion de l'école incomba à la municipalité. En 1859, le bâtiment et le terrain furent rendus à la paroisse de Little Trinity, et des années 1860 aux années 1960, l'école servit de hall paroissial et d'école dominicale pour l'église. À la fin des années 1960, l'école tombait en ruines par manque d'entretien, et était menacée de démolition.

Afin de protéger l'école et de financer sa restauration, la Enoch Turner Schoolhouse Foundation fut fondée en 1971. Après sa rénovation intérieure et extérieure complète, l'école rouvrit ses portes en tant que site historique vivant et centre de conférences et de réceptions. En mars 2008, l'acte de propriété et l'exploitation de l'école furent confiés à la Fiducie du patrimoine ontarien par la Enoch Turner Schoolhouse Foundation. Cette dernière survit en tant qu'organisme caritatif indépendant, travaillant en collaboration avec la Fiducie à la programmation et la gestion de l'école.

Remarque : Ce site est entièrement accessible.


Vous pourriez être aussi intéressé par