Katherine Low - Ontario Heritage Trust

Katherine Low, Toronto

La maison de la rue Drake

Au numéro 3. Bâtie en 1876, cette maison a été témoin de bien des changements et en a connu beaucoup; elle n’est pas tout à fait la même maintenant, mais je pense qu’elle est pas mal du tout pour ses 141 ans.

Lorsque mes parents l’ont achetée pour y loger leurs deux toutes petites filles, ma grand-mère a pleuré. Elle avait été, disons, pour être charitable, plutôt négligée. C’était devenu un cauchemar de rénovation et mes parents n’étaient pas précisément adroits de leurs mains. Mais ils l’aimaient. Et au fil des années, ils ont ramené à la vie ses attraits d’origine, me communiquant un amour durable du patrimoine.

La maison est devenue le cinquième membre de ma famille. Elle a ses caprices, comme toutes les maisons, mais elle a une âme. Nous avons été chanceux d’y vivre; je le savais à l’époque, et ô combien je le sais maintenant!

Mais il est temps de passer à autre chose. Prête à entreprendre un nouveau chapitre avec une autre famille qui, je l’espère, l’aimera autant que nous l’avons aimée, la maison sera bientôt vendue. Parce que, évidemment, elle n’a jamais été à nous : elle était là bien avant que nous arrivions et j’espère qu’elle tiendra toujours debout bien après que nous serons partis. Nous allons emballer 31 ans de souvenirs, dire adieu à nos compagnons à quatre pattes qui passent l’éternité dans la cour (repose en paix Socks!) et fermer la porte d’entrée pour la dernière fois.

Cette maison va me manquer. Et j’espère que nous lui manquerons un peu aussi.

Mon Ontario, ma maison, ce sera toujours le numéro 3, rue Drake.