Les droits linguistiques et l'éducation - Ontario Heritage Trust

Menu

Les droits linguistiques et l'éducation

L’histoire

« Le rôle des francophones dans l’édification de l’histoire et la vie de cette province remonte à l’aube du XVIIe siècle, époque à laquelle les explorateurs et les missionnaires se lancent dans des voyages officiels de reconnaissance et de conversion religieuse. » Thomas H.B. Symons, président, Fiducie du patrimoine ontarien
« Grâce aux efforts de quelques personnes dévouées et déterminées, la modeste victoire remportée à l'École Guigues en 1916 a été le catalyseur qui a finalement mené à la reconnaissance officielle des écoles françaises en Ontario. » Paule Doucet, membre du conseil d'administration de la Fiducie du patrimoine ontarien

Qui

Citoyens francophones | enseignants | élèves | représentants du gouvernement | dirigeants religieux

Quoi

Lutte pour les droits linguistiques et l'éducation francophones en Ontario

Quand

XXe siècle

Tout l'Ontario

Pourquoi

Obtenir l'accès à l'éducation et aux services en français | reconnaître officiellement l'importance de la langue française dans l'histoire et l'identité de la province | reconnaître le rôle joué par les francophones dans la croissance et l'essor de l'Ontario

Durant la période qui suit la Confédération (1867), les citoyens francophones de l'Ontario subissent une forte pression pour se conformer plus étroitement à la majorité anglophone de la province, en particulier dans les domaines de la langue et de l'éducation. Cette pression s'intensifie en 1912, lorsque le gouvernement provincial adopte des dispositions législatives qui restreignent sévèrement l'éducation en langue française en Ontario.

La mise en application de ces dispositions législatives, connues sous le nom de Règlement 17, devient le point focal de la lutte pour les droits linguistiques des francophones dans la province. Bien que le gouvernement ait changé de politique par la suite, la lutte contre l'assimilation au sein de la culture anglophone dominante se poursuit pendant toute la première moitié du XXe siècle. Pour répondre à ces pressions assimilatrices, les citoyens francophones créent un certain nombre d'organismes axés sur la promotion de leur culture et la défense de l’égalité des droits.

À compter des années 1960, des victoires significatives sont remportées dans la lutte pour les droits linguistiques et scolaires en Ontario. Ces progrès, qui incluent la loi provinciale de 1969 visant à autoriser les écoles élémentaires et secondaires francophones, renforcent l'identité franco-ontarienne et préparent le terrain pour d'autres réalisations dans les domaines des arts, de la culture, de la politique et de l'éducation.

Instantanés