L'impact de l'immigration dans le milieu sportif - Ontario Heritage Trust

Menu

L'impact de l'immigration dans le milieu sportif

Exposé

Le sport est une langue commune capable de faire tomber des barrières : il rassemble des personnes venues d’horizons différents; il ne connaît pas de frontières; c’est un moyen d’échange et un vecteur de compréhension.

Le Canada possède une vision du sport d’équipe et de compétition qui lui est propre et qui prend racine dans la fusion des traditions, des valeurs et des institutions autochtones, britanniques et françaises. L’influence de l’immigration dans la culture sportive de l’Ontario a également joué un rôle important dans la définition et la richesse du paysage multiculturel de la province.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, lorsque les immigrants britanniques arrivent en masse dans la région qui constitue aujourd’hui l’Ontario, ils emmènent dans leurs bagages les activités sportives et les idéaux qui viendront s’inscrire aux côtés des traditions établies par les Premières Nations dans le domaine des sports d’équipe et des qualités athlétiques. Les officiers des garnisons militaires s’adonnent au sport durant leur temps libre; les directeurs d’école font entrer les sports britanniques en milieu scolaire... sans parler des activités sportives organisées dans les postes de traite. Le cricket, le golf, le football, le rugby et le curling font ainsi leur apparition.

Dans le courant du XXe siècle, des immigrants originaires des quatre coins de la planète apportent leur contribution au milieu sportif, avec leurs talents et leurs traditions, au profit de la diversification de la culture sportive de l’Ontario. Au début du siècle, lorsque le Nord de l’Ontario est ouvert aux activités d’extraction des ressources, des immigrants scandinaves sont recrutés pour travailler dans les secteurs de l’exploitation forestière et minière, amenant avec eux leur savoir-faire sportif, notamment en ski et en patinage. Les immigrants venus des pays méditerranéens, arrivés pour beaucoup au milieu du XXe siècle, conservent quant à eux leur passion pour le soccer (c’est-à-dire le football européen). Bon nombre d’immigrants d’origine sud-asiatique sont passionnés de cricket, sport qui connaîtra une croissance continue dans la province au cours des dernières décennies. En 1962, avec la fin de l’Empire britannique dans les Caraïbes, des milliers d’immigrants de cette région du monde affluent dans la province. Le succès international rencontré en athlétisme par la population ontarienne est en partie le fruit de cette immigration.

Il s’agit là uniquement de quelques exemples illustrant la richesse que le patrimoine sportif de l’Ontario doit à l’immigration et sa contribution à la diversité des athlètes talentueux qui ont choisi de représenter leur nouvelle patrie avec fierté.

Tour d’horizon