L'influence du sport sur les arts, la littérature, la musique et l'identité culturelle - Ontario Heritage Trust

Menu

L'influence du sport sur les arts, la littérature, la musique et l'identité culturelle

Exposé

« Ce dont finalement je suis le plus sûr sur la morale et les obligations des hommes, c’est au sport que je le dois [...] » – Albert Camus

« He shoots, he scores! » (Il tire et il marque!)... Ces quelques mots sont gravés à jamais dans l’identité culturelle d’un grand nombre de Canadiennes et de Canadiens. Prononcés par Foster Hewitt, l’une des plus célèbres voix du milieu sportif, ils sont le symbole d’un style de commentaire qui a profondément marqué le hockey et la culture populaire canadienne.

Le sport et les athlètes inspirent les artistes depuis des millénaires. Certaines œuvres (arts visuels, musique ou littérature) mettent en lumière des tours de force, des exploits et des prouesses athlétiques extraordinaires, parfois à la limite du surhumain. D’autres présentent le sport comme une métaphore de la vie quotidienne : les défis à relever, la force, l’endurance, la souffrance et la perte sont des thèmes récurrents. Le rôle du sport dans le paysage culturel plus général est également exploré par les arts, qu’on le considère comme une machine commerciale, un spectacle ou un passe-temps national.

Nombreux sont ceux qui voient le sport au-delà de sa dimension compétitive. C’est une passion, née dans la jeunesse, qui joue un rôle important dans l’identité et le développement des personnes. Événements, jargon, personnalités, symboles : autant d’éléments du monde sportif qui sont devenus des pierres de touche de la culture et sont évocateurs de partage et d’échange communautaire. Parmi ces références incontournables figure la photographie emblématique de Frank Lennon montrant Paul Henderson en train de célébrer son fameux but lors de la Série du siècle de 1972, ou encore celle de Donovan Bailey brandissant le drapeau canadien au-dessus de sa tête après sa médaille d’or olympique. Ces moments ont tous été forgés pour un public : ils visaient une communauté de spectateurs et avaient pour vocation d’être partagés, revisités et recontextualisés.

Avec l’expansion des médias au siècle dernier (de la presse écrite aux émissions radio, puis à la diffusion en direct des rencontres sportives, jusqu’aux gazouillis instantanés), le sport a continué de se frayer un chemin dans notre patrimoine culturel et dans nos vies quotidiennes. 

Tour d’horizon