Annonce des projets concernant le site des premiers édifices parlementaires à Toronto - Ontario Heritage Trust

Menu

Annonce des projets concernant le site des premiers édifices parlementaires à Toronto

Thomas H.B. Symons, C.C., O.Ont, FRSC, LL.D., D.Litt., D.U., D.Cn.L., FRGS, KSS – Président, Fiducie du patrimoine ontarien

Mesdames et Messieurs les Ministres, chers invités d'honneur et éminents collègues, Mesdames et Messieurs,

En tant que président de la Fiducie du patrimoine ontarien et au nom de son conseil d'administration, j'ai l'immense plaisir d'être ici aujourd'hui, sur le site des premiers édifices parlementaires, pour prendre part à la présentation des projets que nous envisageons de mettre en œuvre dans ce lieu important.

Je suis tout particulièrement heureux que l'honorable Michael Chan soit parmi nous aujourd'hui et souhaiterais lui témoigner officiellement notre reconnaissance pour son soutien dans le cadre de cette initiative. Sa compréhension de l'importance historique de ce site et du formidable potentiel qu'il a à offrir en devenant un centre de commémoration des premiers édifices parlementaires a, tout comme le bicentenaire de la guerre de 1812, inspiré la Fiducie dans son cheminement vers la réalisation de son projet pour le 265, rue Front Est.

Principal organisme de mise en valeur du patrimoine de la province, la Fiducie du patrimoine ontarien a la responsabilité d'identifier, de préserver, de protéger et de promouvoir le patrimoine architectural, culturel et naturel de l'ensemble de la province. Dans le cadre de cette mission, la Fiducie est déterminée à protéger, à préserver et à interpréter sur le long terme le site des premiers édifices parlementaires de l'Ontario – lieu de grande importance dans l'histoire de l'autonomie gouvernementale de notre province et de notre nation.

J'aimerais également saluer et remercier tant d'invités et d'organismes qui nous font l'honneur de leur présence aujourd'hui et qui sont profondément attachés à l'histoire de cette partie de la ville, comme en témoignent leurs efforts constants et admirables pour préserver et célébrer le riche patrimoine de la vieille ville de Toronto. La Fiducie se réjouit de définir des objectifs communs, de partager des renseignements et de nouer de nouveaux partenariats avec des voisins, des groupes communautaires et des organismes locaux et provinciaux de mise en valeur du patrimoine qui s'intéressent à la commémoration du site des premiers édifices parlementaires ainsi qu'à celle du bicentenaire de la guerre de 1812. Nous avons pour objectif de veiller à ce que ce site apporte une contribution importante et durable à la vie patrimoniale de cette région et de notre province.

En 2003, face à une menace immédiate pesant sur le site des premiers édifices parlementaires, le Conseil des ministres de l'Ontario a approuvé l'acquisition du 265, rue Front Est au nom de la Fiducie. Cette acquisition, rendue possible grâce à la mise en place d'un partenariat solide et créatif entre la province, la ville et un groupe passionné de membres de la communauté, témoigne de ce qui peut être accompli lorsque les parties prenantes conjuguent leurs efforts pour œuvrer ensemble au service d'une cause commune.

Ce lieu renferme une valeur patrimoniale considérable pour Toronto, pour l'Ontario et pour le Canada. Site des premiers édifices parlementaires du Haut-Canada, il a joué un rôle important dans l'évolution et le développement des traditions démocratiques de la province. Ces édifices accueillaient le Conseil législatif ainsi que la Chambre d'assemblée et remplissaient aussi une fonction judiciaire, puisqu'ils abritaient la Cour d'appel, la Cour du Banc du Roi et la Cour de district. En outre, la première congrégation anglicane de York s'y réunissait régulièrement, entre 1797 et 1807 principalement.

Toutefois, l'histoire des premiers édifices parlementaires en tant que structures matérielles tangibles aura été d'assez courte durée. Si nous remontions le temps presque 200 ans en arrière, l'air serait empli d'une odeur de fumée. La destruction quasi intégrale des édifices par un incendie, provoqué par les Américains en 1813, constitue un chapitre important de l'histoire de la guerre de 1812 dans sa globalité.

À l'approche de son bicentenaire, on peut dire que cette guerre constitue l'événement le plus traumatisant de l'histoire de l'Ontario. Pour le dire sans ambages, la province a été assaillie et envahie. Elle a résisté et, du reste, est parvenue à chasser l'envahisseur, non sans que sa toute récente capitale – y compris le site des premiers édifices parlementaires – ne soit d'abord occupée et incendiée. De bien des manières, cet affrontement sans merci – et son incroyable dénouement – a façonné la province, ainsi que ses valeurs fondamentales, alors qu'elle n'en était encore qu'au stade crucial de sa genèse. Cette guerre a rassemblé des peuples autochtones, des Loyalistes de l'Empire-Uni, des francophones, des groupes de la communauté noire et bien d'autres personnes, qui ont combattu aux côtés des réguliers britanniques pour défendre leurs foyers ainsi que le territoire et les institutions de la province. Ensemble, ces hommes et ces femmes ont atteint un degré de réussite remarquable face à un adversaire bien plus nombreux.

La guerre de 1812 représente donc un moment crucial de l'évolution de l'identité de la province, de ses institutions et de ses valeurs. Nous devons collaborer pour nous assurer que cet épisode déterminant de l'histoire de la province soit reconnu comme tel et compris.

La Fiducie a également la responsabilité de reconnaître et de commémorer l'histoire du site des premiers édifices parlementaires après les événements de la guerre de 1812. Les anecdotes afférentes aux immigrants alors fraichement arrivés, à la dernière tentative de reconstruction des édifices parlementaires, à la prison du district de Home et à la croissance de l'entreprise Consumers’ Gas Company sont autant d'éléments qui ont écrit l'histoire de ce lieu. Son patrimoine institutionnel et industriel a profondément influencé les avancées sociétales et technologiques dont Toronto et l'Ontario ont été le théâtre à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Nous avons bien conscience de l'immense potentiel de ce site et sommes ravis de discuter aujourd'hui des projets les plus immédiats visant la création d'un centre d'interprétation commémoratif consacré aux premiers édifices parlementaires et au bicentenaire de la guerre de 1812. Ces projets tiendront compte des initiatives de commémoration menées par de nombreux organismes de mise en valeur du patrimoine dans toute la province et se rapprocheront aussi des événements commémoratifs organisés par la Fiducie dans ses différentes propriétés de l'Ontario à l'occasion du bicentenaire.

Notre organisme se réjouit d'avoir pris la décision économique et respectueuse de l'environnement de réutiliser ce bâtiment, spécifiquement construit comme espace d'exposition, pour mettre en lumière, à travers un ensemble d'expositions attrayantes, la riche histoire de ce site et le rôle qu'il a tenu dans la guerre de 1812. Cette initiative offre aussi de formidables possibilités pour la mise en place de programmes éducatifs et de programmes destinés au public. Les autres parties du bâtiment seront mises en location par un processus d'appel d'offres et les recettes ainsi obtenues serviront à financer les coûts de fonctionnement du centre.

La Fiducie du patrimoine ontarien se félicite de continuer à œuvrer avec les membres de la collectivité, avec des organismes locaux, provinciaux et fédéraux, ainsi qu'avec les Premières Nations, dont les membres ont joué un rôle des plus capital dans la défense efficace de la province. Ensemble, nous pouvons atteindre et préserver notre objectif commun, à savoir protéger et commémorer ce site important. Vos remarques, suggestions et propositions sont les bienvenues pendant toute la durée de cette initiative. Votre intérêt et votre enthousiasme contribueront à l'amélioration de cette expérience commémorative positive et enrichissante organisée sur le site des premiers édifices parlementaires dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la guerre de 1812.

J'aurai la joie de vous retrouver, toutes et tous, ici même le 17 février 2012, à l'occasion de l'inauguration officielle du centre.

Je vous remercie.