Prix Thomas Symons pour l'engagement en faveur de la conservation - Ontario Heritage Trust

Menu

Prix Thomas Symons pour l'engagement en faveur de la conservation

Le Prix Thomas Symons pour l’engagement en faveur de la conservation reconnaît les personnes qui ont apporté une contribution déterminante à la conservation du patrimoine tout au long de leur carrière professionnelle. Le large éventail d’activités liées au patrimoine reconnues par ce prix comprend le patrimoine culturel et naturel, le patrimoine culturel immatériel, la durabilité et la biodiversité.

Un prix sera décerné chaque année. Le candidat choisi doit respecter les critères suivants. Il doit :

  • avoir apporté une contribution professionnelle exceptionnelle à la conservation du patrimoine au cours de sa carrière;
  • être un résident de l’Ontario;
  • avoir fait preuve :
    • de leadership
    • d’engagement
    • de créativité
      • avoir un impact positif au sein de sa collectivité, sa région ou sa province;
    • mettre de l’avant de bonnes pratiques de conservation.

Qui peut présenter des candidatures?

  • Les personnes et organismes qui présentent des candidatures peuvent inclure :
  • les conseils municipaux ou régionaux;
  • les conseils de bande des Premières Nations;
  • les conseils communautaires métis;
  • les offices de protection de la nature;
  • les organismes locaux, régionaux ou provinciaux de mise en valeur du patrimoine;
  • le personnel de la Fiducie du patrimoine ontarien.

Les candidatures présentées par les conseils municipaux, les conseils régionaux, les conseils de bande des Premières Nations ou les conseils communautaires métis doivent être approuvées par une proposition adoptée par le conseil en question.

Voici les mises en candidatures non admissibles :

  • les mises en candidature en son propre nom;
  • les mises en candidature à titre posthume;
  • les administrateurs et les employés de la Fiducie du patrimoine ontarien ainsi que leurs proches parents;
  • les politiciens actuellement élus ou ceux dont les activités sont liées à une nomination publique en cours, tant et aussi longtemps qu’ils sont titulaires de la nomination.

Quelles sont les activités admissibles?

  • les activités professionnelles au service des organismes ou des institutions dédiés au patrimoine culturel et au patrimoine naturel/à l’environnement, notamment :
    • les comités municipaux du patrimoine
    • les offices de protection de la nature
      • les fiducies foncières
    • diverses communautés culturelles
    • les organismes environnementaux
    • les musées
    • les sites historiques et archéologiques
  • les collectes de fonds et les promotions pour soutenir les activités de conservation du patrimoine;
  • les travaux de recherche et de rédaction; la réalisation de publications; la conception et la réalisation de programmes; l’interprétation et les expositions à l’intention du public; la création de sites Web et d’autre matériel pédagogique sur l’histoire locale, le patrimoine culturel/naturel, l’environnement et/ou l’histoire naturelle;
  • la conservation et l’interprétation, notamment :
    • les artéfacts
    • les documents d’archives
      • les photographies
    • les données et les éléments recueillis concernant l’environnement
  • la conception et la réalisation d’activités ou d’événements visant à déterminer, à sauvegarder et à promouvoir le patrimoine culturel immatériel, notamment :
    • les traditions orales
    • les expressions
      • le langage
    • les arts d’interprétation (p. ex. musique, danse ou théâtre)
    • les usages sociaux
    • les rituels/cérémonies et les événements festifs
    • le savoir et les pratiques concernant la nature et l’univers
      • le savoir-faire traditionnel
  • la promotion, la célébration et la préservation du patrimoine culturel et de la diversité biologique;
  • les activités visant à protéger, à gérer et à conserver le patrimoine naturel, notamment :
    • la restauration de l’habitat d’espèces en péril
    • les zones présentant un intérêt naturel et scientifique
      • les terres humides d’intérêt provincial
    • les bassins versants
    • d’autres régions écologiquement sensibles
  • les activités visant à protéger, à gérer et à conserver le patrimoine culturel, notamment :
    • les bâtiments/structures
      • les paysages de rue
    • les jardins
    • les paysages culturels
    • les districts de conservation du patrimoine