Le Site historique de la Case de l'oncle Tom - Ontario Heritage Trust

Menu

Le Site historique de la Case de l'oncle Tom est maintenant fermé pour la saison.

On estime à 30 000 le nombre de Noirs qui ont fui l'esclavage aux États-Unis pour se réfugier au Canada en empruntant en secret le chemin de fer clandestin, un réseau de personnes qui ont aidé les réfugiés à suivre l'étoile du Nord vers la liberté. L'un de ces réfugiés en quête de liberté était l'abolitionniste, prêcheur et auteur Josiah Henson.

Après avoir fui l'esclavage dans le Maryland et le Kentucky pour rejoindre le Haut-Canada (devenu l'Ontario), Josiah Henson devient conducteur du chemin de fer clandestin. En tant que tel, il parcourt en sens inverse le réseau clandestin de routes et de maisons secrètes et parvient ainsi à sauver 118 esclaves.

Fervent partisan de l'éducation et de l'autonomie, Josiah Henson s'installe en 1841 à Dresden, en Ontario, et cofonde le British American Institute avec le missionnaire Hiram Wilson d'Oberlin, en Ohio. La colonie, connue sous le nom de colonie de Dawn, se développe alors autour de l'école. Ses habitants pratiquent l'agriculture, fréquentent l'Institut et travaillent dans des scieries, des moulins à blé et d'autres industries locales. Certains choisissent de retourner aux États-Unis après la proclamation d'émancipation de 1865. D'autres restent, contribuant à l'établissement d'une importante communauté noire dans cette partie de l'Ontario.

Connu sous le nom d’ « oncle Tom » en raison de son lien avec le roman anti-esclavagiste de Harriet Beecher Stowe, La Case de l'oncle Tom (1852), Josiah Henson était l'un des Canadiens les plus célèbres de son époque. La célébrité de Henson a sensibilisé la communauté internationale à la réputation du Canada comme terre d'accueil pour les réfugiés de l'esclavage.

Le Site historique de la Case de l'oncle Tom rend hommage aux actions de Josiah Henson à travers des vidéos didactiques, des expositions interactives, de nombreux artefacts et des visites guidées qui témoignent de l'expérience des Noirs au Canada. Le site de deux hectares (cinq acres) abrite le centre d'interprétation Josiah Henson, qui comprend la Salle du chemin de fer clandestin vers la liberté et le Théâtre North Star, ainsi que trois bâtiments historiques. Parmi ceux-ci, on peut citer la maison de Josiah Henson, deux cimetières, une scierie et de nombreux artefacts qui ont été préservés en souvenir de ces premiers pionniers.

Tout au long de l'année, le site organise de nombreux programmes et propose diverses activités fascinantes. Par exemple, chaque fin de semaine du Congé civique d’août, le site célèbre le jour de l'émancipation avec des conférenciers, des artistes, des expositions et de la cuisine qui témoignent de la vie des premiers Noirs en Ontario. En outre, la programmation du Mois de l'histoire des Noirs a lieu chaque année en février, ainsi qu'une rencontre avec les jeunes au printemps pour dialoguer sur la diversité et un atelier annuel pour les éducateurs sur la façon d'inclure l'histoire des Noirs canadiens dans leurs programmes d’études.

Le musée est détenu et exploité par la Fiducie du patrimoine ontarien.


Faites une visite virtuelle de cette propriété (en anglais seulement) :

Le centre d'interprétation Josiah HensonMaison Harris
La maison de Josiah HensonL'église des pionniers


Le complexe muséal

La propriété sur laquelle se trouve le Site historique de la Case de l'oncle Tom fait partie des 81 hectares (200 acres) de terrain achetés en 1841 pour établir la colonie de Dawn. Cette colonie devient un refuge pour les nombreux fugitifs qui, pour échapper à l'esclavage, fuient les États-Unis pour se réfugier au Canada. Le centre d'interprétation Josiah Henson, situé sur le site, abrite une collection d'objets et de livres rares datant du 19e siècle et traitant de l'ère abolitionniste, ainsi que des expositions illustrant la vie du révérend Josiah Henson.

Au centre d'interprétation, les visiteurs sont conduits dans le Théâtre North Star pour une présentation audiovisuelle et une introduction à l'histoire de ce site historique. La Salle du chemin de fer clandestin vers la liberté raconte l'histoire des Africains ayant fui les États-Unis pour se réfugier au Canada et échapper à l'esclavage. La boutique de cadeaux Central Station propose une large sélection d'œuvres d'art et de souvenirs africains et canadiens ainsi qu'une vaste sélection de livres.

Parmi les autres bâtiments, citons :

  • La scierie, une des méthodes utilisées pour aménager le terrain. Le projet de restauration de la scierie a été achevé en 2019.
  • Le fumoir, situé dans le tronc d'un sycomore, autrefois utilisé pour saler et conserver la viande.
  • La maison de Josiah Henson, demeure où Josiah Henson et sa femme Nancy vécurent la fin de leur vie (restaurée vers 1850).
  • Le cimetière familial Henson, jouxtant l'église (on y trouve la pierre commémorative et la plaque historique nationale de Josiah Henson).
  • L'église des pionniers, datant de 1850, abrite l'orgue et la chaire de l'église d'origine de Dresden, en Ontario. C'est dans cette dernière que le révérend Henson prêchait.

Plus amples renseignements :