Le Site historique de la Case de l'oncle Tom - Ontario Heritage Trust

Menu

Programme des événements spéciaux

Jour de l’émancipation

De nombreuses collectivités en Ontario ont commencé à célébrer le jour de l’émancipation après l’entrée en vigueur de la loi portant sur l’abolition de l’esclavage (Abolition of Slavery Act), le 1er août 1834. Cette journée rencontrait un grand succès populaire dans les lieux d’établissement des esclaves en quête de liberté venus des plantations aux États-Unis – tout particulièrement à Sandwich (aujourd’hui Windsor), à Toronto, à Hamilton et à Owen Sound. Bien entendu, l’établissement Dawn, à Dresden, participait également à la célébration.

Au XIXe siècle, le jour de l’émancipation constituait un outil important d’expression de l’identité pour la communauté noire et les activistes antiesclavagistes. Cette journée donnait l’occasion de célébrer la fin de l’esclavage au Canada et dans l’Empire britannique avec des parades, de la musique, des repas et de la danse. En outre, elle permettait de faire du lobbying en faveur des droits des Noirs au Canada et de l’abolition de l’esclavage en Amérique.

Le jour de l’émancipation existe toujours en Ontario. En 2010, Windsor a célébré son 175e jour de l’émancipation. Le site historique de la Case de l’oncle Tom a fait revivre l’esprit de l’émancipation et continue de célébrer le jour de l’émancipation chaque année.

Mois de l’histoire des Noirs

Le Mois de l’histoire des Noirs est reconnu partout au Canada et offre aux citoyens l’occasion de réfléchir aux contributions et aux réalisations des Canadiennes et Canadiens d’origine africaine, et de les célébrer.

La première impulsion en faveur de la reconnaissance des réalisations des Noirs est donnée par l’auteur et historien américain Carter G. Woodson qui, en 1926, propose une célébration en l’honneur des accomplissements des Afro-Américains. Il lui donne le nom de « Negro History Week », qui est rebaptisée par la suite « Black History Week » (Semaine de l’histoire des Noirs). Woodson choisit la deuxième semaine de février parce qu’elle marque l’anniversaire du célèbre abolitionniste Frederick Douglass et du président américain Abraham Lincoln, auquel on attribue l’abolition de l’esclavage aux États-Unis. En 1976, l’événement devient le « Black History Month » (Mois de l’histoire des Noirs) aux États-Unis.

Grâce aux efforts de l’Ontario Black History Society, la Chambres des communes du Canada reconnaît officiellement le Mois de l’histoire des Noirs en 1995, après que l’honorable Jean Augustine – la première députée noire à la Chambre des communes – propose une motion en ce sens, qui est adoptée à l’unanimité.