Les « Flying Frenchmen » – Jean-Baptiste « Jack » Laviolette - Ontario Heritage Trust

Menu

Les « Flying Frenchmen » – Jean-Baptiste « Jack » Laviolette

Le hockey professionnel en est à ses balbutiements à l’automne 1909, lorsque les promoteurs en charge de l’Association nationale de hockey, qui laissera place par la suite à la Ligue nationale de hockey, créent l’équipe des Canadiens de Montréal pour attirer des spectateurs canadiens-français. Jean-Baptiste « Jack » Laviolette, né à Belleville, est désigné capitaine-joueur et gérant de l’équipe. Laviolette fait signer l’attaquant Édouard « Newsy » Lalonde, originaire de Cornwall, et recrute son ami Didier « Cannonball » Pitre, membre des Creamery Kings (« Millionnaires ») de Renfrew, pour jouer en défense. Le trio de joueurs francophones forme le noyau dur de l’équipe durant plusieurs saisons et permet aux Canadiens de Montréal de remporter leur première Coupe Stanley en 1916. Leur vitesse et la finesse de leur jeu sont telles que les journalistes sportifs commencent à les appeler les « Flying Frenchmen », définissant un style de jeu caractéristique qui sera perpétué par de nombreuses générations de joueurs de l’équipe. Laviolette prend sa retraite en 1918, Lalonde est échangé avec un joueur des Crescents de Saskatoon en 1922 et Pitre met fin à sa carrière de hockeyeur en 1923. Les trois joueurs sont par la suite intronisés au Temple de la renommée du hockey en raison du rôle qu’ils ont joué dans la création d’une franchise mythique de ce sport.

Lieu

Quinte Sports & Wellness Centre, Belleville

Région : Est de l'Ontario

Comté/District : Comté de Hastings

Municipalité : Ville de Belleville

Thèmes