Menu

« Paradis d'une folle », le

Cette propriété surplombe les falaises de Scarborough, écosensibles et géologiquement importantes, qui présentent des sédiments laissés par des glaciers pendant 70 000 ans, lors de la dernière période du Pléistocène. Les Autochtones ont peut-être habité ce site dès 8 000 av. J.-C. En 1833, l'immigrant écossais James McCowan aménagea cette propriété à des fins agricoles, l'appelant « Springbank » en raison des sources qui s'écoulaient de l'ancienne rive du lac Iroquois (auquel le lac Ontario s'est substitué), au nord. En 1939, l'artiste canadienne Doris McCarthy acheta la partie située le plus à l'est de Springbank, que sa mère appelait « Le paradis d'une folle », car elle estimait que l'achat était une extravagance. Au fil des ans, la maison et le studio de Mme McCarthy prirent de l'expansion et, en 1998, l'artiste fit don de sa propriété à la Fondation du patrimoine ontarien pour ses activités patrimoniales et artistiques.

Lieu

« Paradis d'une folle », 1 Meadowcliffe Drive, Toronto.

Région : Région du Grand Toronto

Comté/District : Ville de Toronto

Municipalité : Ville de Toronto

Thèmes