Maison Macdonell-Williamson - Ontario Heritage Trust

Menu

En 1813, après avoir fait le commerce des fourrures pendant 19 ans pour la Compagnie du Nord-Ouest, John Macdonell (1768-1850) a pris sa retraite dans le canton de Hawkesbury avec son épouse, Magdeleine Poitras, une métisse née dans la partie manitobaine de la rivière Qu'Appelle, et leurs enfants.

La maison Macdonell, connue sous le nom de Villa du peuplier ou de Scotus et qui était une adaptation harmonieuse du style architectural palladien, regroupait ses activités de mouture, d'entreposage et de transit.

Exploitant les compétences qu'il avail acquises dans le commerce des fourrures, Macdonell ouvrit un grand magasin à Pointe Fortune, se fit transitaire des merchandises qui circulaient de son domaine jusqu'à Lachine, près de Montréal et parraina la construction de l'Ottawa, le premier bateau à vapeur sur la rivière des Outaouais. Il apporta une contribution notoire à la justice et à l'administration de la région; juge du district d'Ottawa (1816-25), il devint plus tard member de la Chambre d'assemblée du Haut-Canada. Il mourut à Pointe Fortune en 1850.

En 1882, la famille Williamson fit l'acquisition de la demeure. Elle resta dans la famille Williamson jusqu'au début des années 1960. La Fiducie du patrimoine ontarien en fit l'acquisition en 1978 pour la sauver de la démolition. Elle entreprit d'importantes recherches architecturales et des fouilles archéologiques.  

Ouvert de façon saisonnière, le site est exploité par l’organisme Friends of Macdonell-Williamson House/Les Amis de la maison Macdonell-Williamson en vertu d’une entente sur sa garde avec la Fiducie.



You may also be interested in