Precious Blood Cathedral - Ontario Heritage Trust

Menu

Precious Blood Cathedral (Sault Ste. Marie)

La situation géographique de Sault Ste. Marie sur la voie navigable intérieure vers l'ouest en a fait un lieu de rencontre majeur pour les populations autochtones et, plus tard, pour les explorateurs et les commerçants de fourrures. Et avec les commerçants de fourrures, sont arrivés les missionnaires. Entre 1797 et 1800, la Compagnie du Nord-Ouest a construit un comptoir et un canal afin de contourner les rapides de la rivière St. Mary. Très endommagée durant la guerre de 1812, la communauté a été reconstruite. Un petit bâtiment en bois a été construit en 1846 comme mission pour les Jésuites de la région.

L'église actuelle, désignée en 1876 comme paroisse du Sacré-Cœur, a pris la place du bâtiment existant. L'église est devenue la cathédrale du nouveau diocèse de Sault Ste. Marie, en 1904. En 1913, les Jésuites qui s'étaient occupés de l'église paroissiale puis de la cathédrale ont été remplacés par le clergé séculier. C'est en 1936 qu'elle a été rebaptisée cathédrale Precious Blood.

Construite à l'aide du grès rouge-gris local, la cathédrale Precious Blood a été conçue dans le style néo-gothique avec une nef unique et une emphase particulière sur la dimension verticale. De hautes fenêtres en lancette, un toit à versants fortement inclinés et une haute tour allongée ajoutent à la verticalité de l'édifice. Les murs de pierre, notamment les pierres angulaires, sont bruts, donnant au tout un caractère robuste et primitif. Les fenêtres renfoncées du beffroi et les flèches saillantes des coins, ainsi que le toit incliné à deux versants, distinguent le toit de la tour et l'ancrent au toit principal. En 1901, le transept a été construit et, en 1930, une nouvelle sacristie a été ajoutée. En 1923-1924, d'importantes modifications intérieures ont été réalisées, en particulier la construction de retables gothiques et d'un autel en marbre. L'intérieur a été rénové en 1963.

En 1981, la Ville de Sault Ste. Marie a placé l'église sous la protection de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario et en 1983, la Fiducie du patrimoine ontarien a établi une servitude protectrice du patrimoine sur l'édifice.