Georges Quirion (architecte et ancien membre du conseil d’administration de la Fiducie du patrimoine ontarien) - Ontario Heritage Trust

Georges Quirion (architecte et ancien membre du conseil d’administration de la Fiducie du patrimoine ontarien)

La riche histoire industrielle de l’Ontario

Le Nord de l’Ontario possède des structures uniques, généralement méconnues, dispersées dans des petites communautés. Riches en histoire, elles constituent de précieuses ressources pour de nombreuses personnes du monde entier.

L’industrie minière, plus particulièrement, a favorisé au cours du dernier siècle l’essor de structures architecturales uniques, comme les chevalements devenus depuis emblématiques dans nos petites communautés. Ces structures s’imposent comme les balises du passé, comme autant de symboles de réussite, d’échec, d’occasions manquées, de notoriété et de fortune. Pour nombre de personnes, elles représentaient l’espoir d’une vie meilleure pour leur famille.

De nos jours, la plupart de ces structures uniques ont été démolies conformément à la Loi sur les mines. Cette dernière exige la restauration et la réhabilitation des sites affectés par l’exploitation minière à leur état d’origine, dans la mesure du possible. Toutefois, la ville de Timmins présente deux exemples dignes de mention : le chevalement de la mine Hollinger no 26 datant de 1939 et le chevalement de la mine McIntyre no 11 remontant à 1920.

La conception et le langage architectural de ces étonnantes structures s’expliquent uniquement par leurs fonctions premières : extraire des profonds puits de grandes quantités de roches stériles et de métaux précieux, et transporter les mineurs dans les profondeurs de la terre.

Aujourd’hui, ces structures n’ont plus d’utilité ni de raison d’être. Aussi, sont-elles devenues des attractions touristiques pour la communauté. Or, elles finiront par connaître le sort dévolu aux autres structures en l’absence de financement de leur conservation et de leur utilisation. La riche histoire industrielle risque donc d’être perdue à jamais.