Laura Wickett - Ontario Heritage Trust

Laura Wickett, Toronto

Un patrimoine industriel à Jordan Harbour

Pour vous rendre là où se cache l’un des joyaux de Niagara, vous devez tout d’abord trouver une impasse où vous stationner à Jordan Station, puis emprunter un sentier envahi par les buissons jusqu’à un pont ferroviaire à chevalets en acier. Suivez-le au-dessus de l’embouchure de Jordan Harbour et vous serez récompensé par la vue élevée des marécages sinueux du ruisseau Twenty Mile, que rehausse une rangée de piliers de grès massifs émergeant de l’eau : les vestiges d’un pont ferroviaire du XIXe siècle, qui faisait autrefois partie d’une voie de transport ferrée du CN.

Lorsque j’ai vu ce pont pour la première fois, j’avais à mon actif une année d’études dans le programme de conservation du patrimoine à Willowbank et je travaillais au ravalement d’une tour d’église en calcaire. Je ne l’aurais pas observé de la même façon avant cela, et sans doute n’aurais-je pas été aussi émerveillé devant le travail d’artiste réalisé pour ce qui était « seulement » un pont ferroviaire utilitaire qui reliait Niagara au reste du pays.

J’aime faire découvrir à des amis et à des proches ce site où le patrimoine industriel offre maintenant un magnifique passage pour renouer contact avec le riche patrimoine naturel qui distingue Niagara. La pierre est peut-être vieille, mais la région est vivante de verdure et de chants d’oiseaux. L’endroit est devenu un point de repère personnel à travers mon expédition dans le domaine de la conservation du patrimoine.