Style architectural - Ontario Heritage Trust

Menu

Architectural style


  • 1 Style néo-gothique – « Commissioner’s Gothic »

    Le style néo-gothique appelé « Commissioner’s Gothic » trouve ses origines en Angleterre suite au Church Building Act de 1818, qui permit de générer une somme d’un million de livres visant à construire des églises anglicanes dans les banlieues et les villes anglaises, de façon à renforcer l’Église d’Angleterre face aux dangers présumés des congrégations non conformistes, de la révolution industrielle et de l'agitation sociétale. La « Church Commission » considéra le gothique comme le style d’architecture religieuse le plus économique, car il permettait d’utiliser des briques et de se contenter d’inclure un clocher et des fenêtres à lancette dans un bâtiment pour en faire une église. De fait, les édifices ainsi construits ressemblaient généralement aux églises de forme rectangulaire appelées « preaching-box churches » (boîtes à sermon) de l’architecte d’inspiration classique James Gibbs (1682-1754), qui furent modifiées dans le style gothique grâce à l’ajout de fenêtres à lancette et d’ornements typiques. Au Canada, les églises de style « Commissioner’s Gothic » se caractérisent par une structure de forme rectangulaire avec un toit à faible pente, un chœur de petite taille, des fenêtres à lancette et des contreforts étroits voire absents. Le plan intérieur s’articule généralement autour d’un hall central délimité par une tribune d'orgue à l’extrémité ouest et par un autel à l’extrémité est. L’Ontario en compte plusieurs exemples, parmi lesquels : la St. George’s Anglican Church, à St. Catharines; la Little Trinity Anglican Church, à Toronto; et la Old St. Thomas Church, à St. Thomas.

    6 entrée(s) trouvées

Aller à la page: