Charlie Fairbank (arrière-petit-fils de John Henry Fairbank, pionnier d’Oil Springs) - Ontario Heritage Trust

Charlie Fairbank (arrière-petit-fils de John Henry Fairbank, pionnier d’Oil Springs), Oil Springs

Un paysage qui demeure

Chaque matin, j’ouvre la porte de notre maison de ferme et je me retrouve dans un paysage immuable de beauté, façonné par le travail de l’homme et des chevaux. Dans les champs, au loin, les taches blanches des moutons; souvent, un cerf bondit dans le lointain et au-dessus de moi, les battements d’ailes d’un vol d’oiseau. Le va-et-vient de la tige à saccades en bois rythme la symphonie du temps et transmet son énergie aux chevalets de pompage.

Je vis près du gisement pétrolifère le plus ancien d’Amérique du Nord, le village d’Oil Springs, en Ontario. Mon arrière-grand-père, John Henry Fairbank, est arrivé ici en 1861 avec ses seules possessions, une pelle et un rêve. Le pétrole répondait aux besoins en éclairage. L’exaltation était palpable. Le monde s’éveillait à cette nouvelle source d’énergie, source de mutation qui changerait tout!

Et c’était vrai. Pourtant, les gisements pétrolifères Fairbank constituent une poche préservée de 600 acres où les boisés, les terres humides et les champs sont presque les mêmes qu’autrefois. Le gisement pétrolifère est dans ma famille depuis quatre générations, depuis 156 ans. Nous utilisons la technologie du XIXe siècle quotidiennement pour recueillir le pétrole qui s’est formé il y a des millions d’années, une ressource comprimée et élaborée dans les chaudrons de la terre.

Mon arrière-grand-père ne pouvait prévoir que la vie l’entraînerait ici et j’étais tout aussi étonné d’y être attiré. Tandis que le monde va de plus en plus vite, il y a du plaisir à savoir que certaines choses ne changent pas.

Photos gracieusement fournies par Charles Oliver Fairbank III.




Thèmes de cette histoire