Environnement - Ontario Heritage Trust

Menu

Thème d’interprétation pour 2021 : l’environnement

Cette année, la Fiducie du patrimoine ontarien s’intéressera à l’importance de l’environnement, à la fois sur le plan du contexte de notre histoire en tant qu’Ontariennes et Ontariens (notamment l’histoire des peuples autochtones de la province) et sur le plan des caractéristiques biophysiques et du patrimoine naturel qui confèrent à l’Ontario ses attributs singuliers (comme l’escarpement du Niagara) et nous offrent des ressources d’une incroyable richesse, en particulier de l’eau propre et des terres fertiles.

Le paysage de l’Ontario est dominé par une nature sauvage composée de vastes forêts, de lacs et de zones humides, dont bon nombre sont protégés par un système de parcs, d’aires de conservation et de forêts aménagées. La Fiducie conserve et protège des centaines de propriétés du patrimoine naturel qui abritent des espèces en péril, des zones humides d’importance provinciale et des éléments rares et fragiles tels que des forêts anciennes. Elle mène cette mission en étroite collaboration avec des offices de protection de la nature, Parcs Ontario, des fiducies foncières locales, d’autres organismes environnementaux sans but lucratif et des citoyens de toute la province. Ce travail s’inscrit dans le cadre du mandat de base de la Fiducie, qui consiste à protéger le patrimoine naturel singulier et diversifié de l’Ontario, mais il représente également une part croissante des efforts déployés pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique et la perte de la biodiversité. L’importance du patrimoine naturel de l’Ontario et la manière dont nous le protégeons au sein de la Fiducie, par le biais de droits de propriété et d’usage, mais aussi, de façon active, par l’intermédiaire d’initiatives de recherche et de restauration, seront au cœur de notre exploration du thème de cette année.

Nous nous intéresserons à la façon dont la géographie particulière de l’Ontario, notamment le Bouclier canadien, l’escarpement du Niagara et la moraine d'Oak Ridges, a joué un rôle déterminant dans la définition de notre identité culturelle. Les images emblématiques du Groupe des sept, tels que le pin blanc ployant sous le vent et l’affleurement rocheux du Bouclier canadien, évoquent l’identité canadienne de la vie en milieu sauvage. Nos réseaux fluviaux, notamment la rivière des Outaouais et la rivière Humber, témoignent de l’histoire des routes de commerce autochtones et des types de peuplement européens qui ont façonné les débuts de notre histoire et la formation des principales villes et cités de l’Ontario. Il existe des zones d’importance spirituelle et culturelle pour les Autochtones partout dans la province, et nous nous efforçons de les protéger et de les mettre en valeur dès que nous le pouvons, en collaboration avec les Premières Nations.

De par leur conception, certaines propriétés protégées ne sont pas accessibles au public et elles sont préservées dans un état relativement intact. Elles présentent des caractéristiques d’importance provinciale qui peuvent, toutefois, se prêter à un travail d’interprétation par le biais de contenus éducatifs en ligne. L’élaboration de ressources pédagogiques ou d’interprétation sur ces caractéristiques permet d’informer le public, de le sensibiliser à ces zones fragiles et de lui expliquer pourquoi elles sont importantes, tout en restreignant et/ou limitant l’accès du public aux propriétés elles-mêmes. Cet aspect fera aussi partie de notre mission l’année prochaine.

Nombre des propriétés de la Fiducie sont traversées par le sentier Bruce et par d’autres réseaux de sentiers accessibles au public. Le sentier Bruce et ses chemins secondaires sont présents sur plus de 125 propriétés de la Fiducie. Les espaces publics, les parcs et des réseaux de sentiers de l’Ontario nous donnent l’occasion d’être actifs, d’améliorer notre santé physique et mentale et de découvrir la richesse du patrimoine naturel et culturel de la province. Les réseaux de sentiers peuvent également stimuler les économies locales en attirant des visiteurs dans une région. La pandémie de COVID-19 a sensiblement accru l’intérêt suscité par nos zones naturelles et nos réseaux de sentiers accessibles au public, de même que le nombre de visites sur ces sites. Il est évident que les Ontariennes et les Ontariens attachent une grande importance au fait de pouvoir avoir accès au riche patrimoine culturel et naturel de la province, et de pouvoir l’explorer.



Ressources supplémentaires

Bientôt