Menu

Affaire Solomon Moseby, 1837, l'

C'est à cet endroit que furent érigés, en 1817, le deuxième palais de justice et la prison du district de Niagara. Plusieurs affaires très médiatisées y ont été jugées, notamment celle de Solomon Moseby, un ancien esclave afro-américain en quête de liberté. Au printemps 1837, Solomon Moseby vole le cheval de son esclavagiste et s’échappe, pour s’installer ensuite à Niagara. Quelques semaines plus tard, sa liberté fraîchement acquise est menacée lorsque son esclavagiste se présente avec un mandat d'arrêt et des documents pour demander son extradition. Solomon Moseby est alors détenu dans cette prison dans l'attente d'une décision d'extradition. Plus de 200 sympathisants de la communauté noire se mobilisent et campent à l'extérieur de la prison pour protester contre un éventuel retour de Solomon Moseby à sa condition d’esclave et la punition sévère qui l’attend aux États-Unis. Lorsque l'ordre d'extradition est émis, les manifestants font obstacle à l'expulsion de Solomon Moseby. Deux résidents noirs, Herbert Holmes et Jacob Green, sont tués. Solomon Moseby parvient à s’échapper. Il s’enfuit en Angleterre et revient vivre à Niagara quelques années plus tard. Pour les Afro-Canadiens, cette affaire ne concernait pas seulement la justice rendue à un seul homme. Si l'esclavagiste de Solomon Moseby était parvenu à ses fins, ils risquaient tous d'être extradés et de redevenir des esclaves. Cette affaire a contribué à l'adoption des politiques canadiennes en matière d'extradition et de protection des réfugiés, qui sont toujours en vigueur de nos jours.

Location

Au site de l'ancien complexe, rues Rye et Cottage, Niagara-on-the-Lake

Region : Niagara Falls et la région

County/District : Municipalité régionale de Niagara

Municipality : Ville de Niagara-on-the-Lake

Themes