Place Fulford - Ontario Heritage Trust

Menu

Informations sur l'accessibilité : En raison de la COVID-19, la Place Fulford sera fermée jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes en train de concevoir une nouvelle programmation numérique, alors n'oubliez pas de revenir consulter ce site pour obtenir une mise à jour. Même si nous sommes fermés au public, vous pouvez toujours nous joindre par téléphone au 613 498-3003 ou par courriel à fulford@heritagetrust.on.ca.

Les divertissements

Les Fulford considéraient les divertissements comme l’un des devoirs de la classe privilégiée. Leur demeure a été construite dans cet esprit.

Un soin particulier a été apporté à l’ensemble des aires de service, pour veiller à ce que les invités de la Place Fulford bénéficient du meilleur accueil possible eu égard à la fortune des propriétaires des lieux.

Les aires de service de la Place Fulford occupaient des emplacements stratégiques pour assurer un service des plus efficaces et avec un minimum de perturbation. Une grande partie du sous-sol constituait une aire de service incluant une cuisine, une salle à manger réservée au personnel de maison (aujourd’hui utilisée comme salon des bénévoles), une buanderie (aujourd’hui utilisée comme salon de thé), une chaudière et une réserve à charbon (aujourd’hui utilisée comme chaufferie).

Au rez-de-chaussée, l’aire de service était située dans l’angle nord-est et comprenait un office équipé d’un monte-plats relié à la cuisine juste en dessous. Des cabinets-réchauds contenant des tuyaux remplis d’eau chaude permettaient de maintenir les plats au chaud avant de les servir dans la salle à manger attenante.

Les aires de service de la demeure étaient reliées entre elles par un escalier de service intérieur qui permettait aux domestiques de se déplacer partout dans la maison tout en restant hors de vue de la famille et des visiteurs éventuels.

On sait très peu de choses sur les domestiques qui travaillaient à la Place Fulford avant la Première Guerre mondiale, mais ils comptaient probablement un majordome et/ou une gouvernante, des femmes de chambre, un cuisinier, une blanchisseuse et un jardinier. Les Fulford voyageaient beaucoup pendant l’hiver, laissant aux domestiques à demeure le soin d’entretenir la maison et le domaine en leur absence.

Tout au long de sa vie, Mary Fulford fit de la Place Fulford une résidence agréable pour les membres de la famille royale et les premiers ministres du Canada, parmi lesquels Sir Wilfrid Laurier et William Lyon Mackenzie King.

Les divertissements à la Place Fulford étaient presque toujours en lien avec le fleuve. Depuis les spacieuses vérandas entourant l’angle sud-ouest de la demeure, les invités avaient une vue spectaculaire sur le majestueux fleuve Saint-Laurent.

Le Magedoma

Lorsque le temps le permettait, George Fulford 1 et ses invités passaient de nombreuses heures à profiter de l’air pur ou à naviguer sur le fleuve.

Vers 1904, George Fulford I fit l’acquisition de son deuxième yacht, un voilier équipé d’un système de propulsion mécanique qu’il appela Magedoma en référence à sa famille (MAry, GEorge, DOrothy et MArtha) et qui constituait un nouveau symbole de son statut social. Ce yacht de 40 mètres (138 pieds) a été construit en 1901 à Wilmington, dans le Delaware, par la compagnie Pusey and Jones.

En été, la vie sociale des Fulford s’articulait autour du Magedoma. Avec ses cabines pouvant héberger jusqu’à 14 personnes pour la nuit et sa salle à manger en acajou pouvant accueillir jusqu’à 20 convives, le bateau avait de quoi susciter la fierté de ses propriétaires.

Aménagements extérieurs et lieux de retraits

Les aménagements de la Place Fulford incluaient trois serres mesurant toutes plus de 20 mètres (60 pieds) de long. Les deux serres tropicales en verre, plus grandes, étaient utilisées à des fins de divertissement. L’une abritait une petite piscine chauffée et protégée des regards indiscrets par des orchidées et des palmiers luxuriants. L’autre contenait des plantes tropicales artistiquement disposées dans des grottes entourant un bassin de poissons rouges.

Les serres des Fulford ont été remplacées en 1930, avant d’être finalement démantelées en 1953.

Après la mort de son époux, Mary Fulford se fit construire sa propre retraite privée sur le terrain de la propriété. Il s’agissait d’une cabane en rondins rustique située au cœur des jardins attenants à la falaise.

Malgré son aspect très simple, la cabane ne manquait pas d’agréments. Elle abritait deux petits salons, deux salles à manger, deux chambres à coucher, deux salles de bains et une cuisine. Mary aimait recevoir de petits groupes d’amis dans ce lieu confortable.

You may also be interested in