Place Fulford - Ontario Heritage Trust

Menu

Informations sur l'accessibilité : En raison de la COVID-19, la Place Fulford sera fermée jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes en train de concevoir une nouvelle programmation numérique, alors n'oubliez pas de revenir consulter ce site pour obtenir une mise à jour. Même si nous sommes fermés au public, vous pouvez toujours nous joindre par téléphone au 613 498-3003 ou par courriel à fulford@heritagetrust.on.ca.

Jardins

La restauration des jardins de la Place Fulford a été l'un des projets de conservation des jardins du patrimoine les plus passionnants. La restauration incluait les jardins à l'italienne, une fontaine de triton ouvragée, des statues, des murs en pierres et des grilles. Grâce aux généreux dons de plusieurs personnes et organismes, la Fiducie a pu restaurer le jardin de style italien, un élément essentiel de ce paysage historique d'importance nationale.

Les Olmsted étaient connus pour leurs brillants projets en matière d'aménagement paysager – incluant Central Park à New York, le parc du Mont royal à Montréal, les parterres du Capitole et de la Maison-Blanche à Washington, D.C., des campus universitaires comme celui de la Harvard Business School et de Johns Hopkins, les jardins de nombreux domaines tels que Biltmore à Ashville, en Caroline du Nord, et de nombreux grands parcs à travers l'Amérique du Nord. Les Olmsted étaient considérés comme les principaux spécialistes de l'aménagement paysager en Amérique, au 19e siècle.

Le sénateur George Fulford embaucha l'architecte Albert Fuller d’Albany, dans l'État de New York, pour concevoir à Brockville un manoir éclectique de style beaux-arts. Les frères Olmsted furent chargés des vastes espaces descendant jusqu'au fleuve Saint-Laurent. Conçu en 1899, le jardin traditionnel de style italien, s'étendait à l'ouest de la maison. Les dessins traditionnels, caractéristiques de la méthode Olmsted, s'intégraient artistiquement dans le magnifique décor naturel, en incorporant des éléments naturels, tels que des arbres à maturité ou des affleurements rocheux.

Les contours géométriques des parterres de plantes étaient toujours visibles, bien que le jardin n'ait pas été cultivé depuis de nombreuses années. Le point central des parterres, une fontaine sophistiquée de marbre blanc, s'orne de créatures en bronze de la mythologie marine. Le caractère italien de la conception originale du jardin était renforcé par une série de statues sculptées dans la pierre – des statues d'Adam et Eve, une paire de lions couchés gardant l'escalier ouest de la véranda de la maison, un banc sculpté dans le marbre et deux urnes de pierre, l'une grande, l'autre petite.

Avec ses vérandas aux dimensions généreuses, la maison occupait un emplacement de choix, sur la terrasse la plus élevée, entourée d'arbres à maturité, de pelouses, et d'un parterre; le jardin de style italien avec ses statues, sa tonnelle et ses parterres de fleurs traditionnels, de forme géométrique, s'ancrait autour d'une fontaine centrale. Les terrasses inférieures étaient aménagées en une pittoresque composition d'arbres, d'arbustes et de jardins pierreux, avec de grands affleurements rocheux naturels. Un hangar à bateaux, une cabane en rondins et un belvédère complétaient cet ensemble. Sa conception prenait en compte la vue depuis la maison, comme la vue sur la propriété depuis le fleuve.

Les archives des Olmsted dans le Massachusetts et une recherche en profondeur ont permis de rassembler une importante documentation. Elle comprenait des photos historiques, de la correspondance et des plans détaillés de plantation. Un architecte paysagiste conseil a complété les plans et les spécifications nécessaires au travail de restauration horticole. Les statues et la fontaine centrale de marbre et de bronze ont été restaurées, de même que la construction liée aux services du site, à l'eau et au courant électrique pour la fontaine. La restauration de chemins et la plantation de parterres géométriques ont été achevées au printemps 2004.

L'importance historique des paysages et jardins Olmsted a été reconnue lorsque la Place Fulford a été nommée lieu historique national en 1992. Jusqu'à récemment, ce paysage rare et important était inconnu de la plupart des Ontariennes et Ontariens.

You may also be interested in